Gichin Funakoshi (1868 – 1957)

„La véritable compréhension du karaté et de son usage correct est le karaté-do. Quelqu'un qui s'entraîne réellement par rapport à ce "do" (voie) et qui comprend vraiment le karaté-do ne se laissera jamais facilemet aller à un combat.“

Gichin Funakoshi, Karate-do: My way of Life



Gichin Funakoshi le "père" du karaté

Originaire d'Okinawa, Gichin Funakoshi est considéré comme le « père » du karaté. Il a fait connaître cet art martial développé en secret et a largement contribué à son développement. Pour maître Funakoshi, le karaté était la voie pour perfectionner le corps et l'esprit.
Maître Funakoshi a appris le karaté d' Okinawa auprès de maître Asato, un maître de karaté et de sabre, ainsi qu'auprès de maître Itosu. En 1922, en tant que chef d'une délégation d'Okinawa, il s'est rendu à Tokyo et a pour la première fois présenté le karaté au public japonais. En raison du grand intérêt qu'il suscita, il est resté là-bas afin de continuer à enseigner.

Son nom d'artiste « Shōtō » (= bruissement de pin), sous lequel il écrivait également des poèmes, et son premier dojo Shōtōkan sont à l'origine du nom actuel du karaté Shotokan, même si Funakoshi refusait lui-même de considérer son karaté comme un style lui étant propre ou bien même comme du karaté Shotokan. Notre Shihan, Tsutomu Ohshima, a été un élève direct de Gichin Funakoshi.

 

Gichin Funakoshi Tekki Shodan

 

Recommandations

Karate-Do-Kyohan, The Master Text, Gichin Funakoshi, traduction Tsutomu Ohshima, Kodansha International, Tokyo und New York, 1972 (anglais)

The essence of Karate, Gichin Funakoshi, Kodansha International/Tsai Fong Books, 2010 (anglais)